L’implantation nationale de la FNSEA en 1956, vue par Magrit (pas le peintre)

Au détour du dépouillement d’un carton d’archives, je suis tombé sur une note des renseignements généraux s’intéressant à  la FDSEA du Finistère à l’occasion de l’assemblée générale du syndicat national à Paris, salle de la Mutualité en fin d’année 1956. Le rapport souligne l’importance de la délégation finistérienne et l’explique : “Le Finistère est en effet, avec l’Isère, le département qui possède le plus de délégués.” Et précise que “ce nombre est susceptible de s’accroître dans les années à venir”1.

Implantation de la FNSEA en 1956.

Le document reproduit, sans citer ses sources, un tableau avec l’effectif déclaré du syndicat agricole dans chaque département (hors Corse et outre-mer) ainsi que l’effectif rectifié (c’est celui qui est utilisé pour la carte).  Le nombre de délégués par département à l’assemblée générale figure également dans le tableau. Le Finistère compte 21 000 adhérents, l’Isère 200 de plus que ce soit en effectif déclaré ou rectifié. La Vendée a déclaré 21 450 adhérents alors que son effectif rectifié n’en fait apparaître que 17 031. Plusieurs départements ont ainsi un effectif rectifié parfois nettement inférieur à l’effectif déclaré qui doit sans doute être plus proche de la réalité des adhésions.

Ayant visionné une vidéo fort instructive de l’équipe  du pôle géomatique de l’UMS RIATE qui a créé Magrit, un outil cartographique en ligne, j’ai voulu le tester sur les données d’implantation de la FNSEA.  Magrit permet d’injecter des données, travaillées statistiquement au préalable, et de les faire figurer dans une carte. C’est dans ce même laboratoire qu’a été d’ailleurs programmée la librairie R cartography. Magrit est un outil facile à prendre en main et permet d’obtenir rapidement des résultats plus que corrects, à l’exemple de la carte qui illustre ce texte. De plus des fonds de cartes sont fournis. Il suffit d’avoir un fichier de données (Excel, texte formaté, …) pour pouvoir produire une carte en quelques clics. Les paramètres graphiques sont par contre un peu plus longs à maîtriser, mais tout à fait à portée de l’historien peu féru de scripts R.

 Par contre, si l’on souhaite travailler avec des fonds de carte découpés en unités administratives (ou autres) différentes de celles disponibles dans Magrit, il est nécessaire d’importer ses propres cartes de la même manière que l’on importe ses données. Pour avoir construit un fond de carte du Finistère avec les limites communales de l’entre-deux-guerres, je crois pouvoir affirmer que la création ou la modification de carte vectorielles est une galère quand on ne maîtrise pas la technique. L’investissement n’est valable que dans le cadre d’un travail de longue haleine (pour moi c’était la thèse).

Pour revenir à l’implantation de la FNSEA, deux couches ont été superposées. Celle du dessous, avec le lissage des données, fait apparaître les trois zones de force du syndicat dont une des places fortes reste la Bretagne et particulièrement sa pointe, le Finistère. La seconde couche affecte proportionnellement les effectifs à chaque département2. La carte, avec ses deux couches, offre une vue à la fois une vue synthétique et complète de la situation. Cela n’évite pas d’avoir à se plonger dans les sources pour en analyser les ressorts.

  1. Arch. dép. du Finistère, 31W443, note des RG, 12 décembre 1956. []
  2. Comme la Seine et la Seine-et-Oise ont été supprimés en janvier 1968, j’ai donc affecté les effectifs relativement faibles de ces deux anciens départements à Paris. Sur la liste apparait un syndicat pour le Pays d’Auge qui s’étend sur une partie des départements des Calvados, de l’Orne et de l’Eure. J’ai équitablement affecté un tiers des 4 300 adhérents à chacun de ces départements. []

Sénéchal Jean-Paul

Docteur en histoire contemporaine.

More Posts

Follow Me:
Twitter


Sénéchal Jean-Paul

Docteur en histoire contemporaine.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.